AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
MurmureDuVent
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 1414
Age : 19
Localisation : Au fil des mots
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Mer 1 Fév - 23:14

Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant


"Tout à commencé par... " "J'étais dans un château..." "Je rêvais que je..."

Je crée ce topic pour que nous puissions nous raconter les rêves qui hantent nos nuits, parce que j'adore entendre les gens raconter leurs rêves ! C'est souvent assez surprenant, comme celui que je vais vous raconter...

"J'étais dans la cour de récré de mon école. Tout le monde s'entretuait, pour amasser des points et gagner le jeu, pour survivre. Ca ne me choquait pas, je trouvais ça parfaitement normal.
J'ai pris conscience de l'ampleur du massacre quand j'ai vu que le sang recouvrait entièrement le bitume, et que je regardais un ami achever avec une épée un pauvre garçon qui le suppliait de le laisser vivre.
Je me suis mise à courir, j'ai lâché l'épée pleine de sang que je tenais à la main.
Ne me demandez pas pourquoi, je me suis retrouvée chez ma libraire. On a discuté, tranquillement, des livres dernièrement parus.
Puis, mon GSM a sonné -tiens, j'avais un GSM ? C'était ma mammy. Elle me demandait de rentrer chez elle.
J'ai marché jusque chez elle, et je lui ai dit bonjour. Elle avait l'air inquiet.
- Tu sais où est ton frère ? m'a-t-elle demandé. Et là, j'ai répondu, comme si c'était la chose la plus naturelle au monde, et comme si je le savais :
- Il mange du poisson dans les toilettes du Collège"

O.o
La réponse m'a tellement étonnée que je me suis réveillée... et j'ai bien ri xDDDD

Bon, à vous, maintenant, et si vous voulez je vous en raconterai d'autres !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mlle Suspiria
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2620
Age : 18
Localisation : Plantée, toute seule, au milieu de mon rêve
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Mer 1 Fév - 23:34

" Je marche dans une sorte de plaine très grande uniquement égayée par des buissons ça et là. J'arrive à un chemin de fer, à côté d'une petite maisonnette. Deux gros lapins roses habillés avec des salopettes en sortent et me disent que, pour attendre le train, je dois m'allonger en travers sur la voie. Je leur obéis. Le train arrive et m'écrabouille à moitié. Je me mets à pleurer et les lapins me donnent une tablette de chocolat. Je me réveille en mordant dedans. "

" Je suis poursuivie dans une vallée identique à la première par un renard habillé comme le Sherlock Holmes de Miyazaki. Je sais qu'il me mangera s'il m'attrape et je me réveille toutes les cinq minutes au moment où il me touche le dos avec son museau. Et à chaque fois que je me rendors, je me retrouve encore à courir dans cette vallée. Au bout d'un moment, je parviens à ma maison et y entre. J'arrive dans la chambre de mes parents et je reste figée sur le seuil, muette d'horreur : ma maman et mon papa sont à l'ordinateur et boivent du thé dans des mugs, et apprennent au renard (qui avait aussi un mug de thé) à se servir d'Internet. "

Les deux rêves les plus marquants de mon enfance, en particulier l'histoire du renard... Un dernier plus récent :

" Je m'ennuie chez moi et je décide de sortir m'acheter un tournevis. Je sors de chez moi et entre dans la maison d'en face : je suis dans un Petit Casino, dans le centre-ville. Je reconnais d'autres filles qui sont à mon collège et qui se goinfrent de bonbons dans le dos du commerçant. Comme il n'y a pas de tournevis dans le Petit Casino, je sors et je marche dans le centre ville. J'entre dans un magasin tout vide ou il n'y a rien mais où le sol orange et rouge est couvert de motifs (orange et rouge donc) qui m'intriguent vraiment. Soudain, j'entends des hurlements par la fenêtre et je vois une armée de révolutionnaires afghan habillés en éponge qui tuent tout le monde avec des mitraillettes et commençent à pénétrer dans le magasin vide. Je m'enfuis par un couloir du magasin et me retrouve face à une longue suite de couloirs labyrinthesques et dont les motifs orange et rouge semblent onduler et bouger. A côté de moi, une fille de ma classe, Artemis et un grand mec en slip avec une longue barbe blanche. Le mec à la barbe parle et dit à moi et à la fille de ma classe : 'Suivez Artemis, il vous guidera vers la sortie, mais ne le perdez surtout pas de vue ou vous mourrez'. Le gars disparait et Artemis part en courant dans les couloirs. Moi et la fille on le suit sans réfléchir. On court dans les couloirs pendant de nombreuses minutes derrière Artemis, et on finit par arriver dans une grande salle avec des escaliers extrêmement larges qui se perdent dans le noir. La fille et moi on ralentit et Artemis disparait dans l'ombre. Derrière nous, on entend les cris des révolutionnaires afghans et on se tient la main, n'osant pas bouger. Les afghans pénétrent dans la salle et nous fusillent. "

Le plus impressionnant avec ce rêve, c'est que quand je me suis réveillée en sueur, j'avais la main serrée comme si je tenais celle de la fille de ma classe, et je sentais sa main, sa chaleur et sa forme dans la mienne. Quand j'ai remué les doigts la sensation a disparu.


Moi aussi j'adore raconter - et entendre raconter - des rêves, alors je sens que ce topic va me plaire Very Happy

_________________
<< T'es juste assez intelligent pour te rendre compte que tu l'es pas assez ; c'est déjà pas si mal. >>
~ J'aimerais pas crever un dimanche
Revenir en haut Aller en bas
Smarty
Padawan


Féminin Nombre de messages : 1321
Age : 18
Localisation : Doing Things The Hard Way
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Mer 1 Fév - 23:58

Topic intéressant...

Ce rêve-ci, c'était il y a quelques mois, je l'ai raconté sur la chatbox, mais mes souvenirs sont un peu flous, enfin bref, vous verrez bien.

J'étais un mec. Enfin, je crois. Un jeune homme avec un sabre du genre ceux de Djidane, pour ceux qui connaissent. Et j'étais une sorte d'agent du gouvernement, je crois, mais c'était un gouvernement bizarre, du genre un mélange de notre civilisation actuelle et de l'Antiquité ou du Moyen Âge... Un peu comme Tales of Symphonia, maintenant que j'y pense (à l'époque, je ne connaissais pas encore ce jeu).
Et puis je sais plus pourquoi, je crois qu'on m'a assigné un genre de mission chelou à propos de mûres empoisonnées. Du coup, je me suis retrouvé dans un trou perdu de la campagne qui me rappelait étrangement un coin pas loin de chez moi, à couper des mûres avec mon sabre comme un con, pendant qu'un paysan faisait... des trucs de paysan à côté de moi (accompagné d'un tracteur, je crois).
Après, il y a un flou, je crois qu'on me parle d'une attaque contre le gouvernement et d'une bombe dans un tunnel ou je ne sais quoi, et d'un coup, je me retrouve comme escorte (à pied) à côté d'une sorte de char de carnaval aux couleurs de l'Union Européenne, genre Tartarus, mais en plus petit, arborant un drapeau de l'UE dont les étoiles (plus nombreuses que d'habitude) forment les contours d'une étoile à six branches (un genre d'étoile de David sans l'intérieur, en fait), et la reine de l'UE (?) se trouve sur le char et salue son peuple à grand mouvements de bras, pendant que celui-ci l'acclame (le peuple, pas le bras).
Et donc, après ça, je me retrouve sur ledit char, dont les parties du pont sont amovibles (?), et comme elles sont amovibles, il faut forcément qu'elles bougent au moment où je suis dessus, et donc je me retrouve avec une jambe entre deux parties amovibles en train de se refermer. Chose étrange, je ne panique absolument pas. Je crois qu'à un moment, il y a aussi une histoire avec mon sabre et les parties amovibles, mais je ne me souviens plus. Enfin, passons. Je suis donc dans cette position pour le moins ennuyeuse, lorsqu'une fille, quelque part, me crie de retirer ma jambe (j'y aurais pensé tout seul, cela va sans dire), ce que je m'empresse de faire, toujours en gardant mon calme.
Après ça, je suis dans une maison, à regarder par la fenêtre, lorsqu'un vieux me crie quelque chose depuis en bas (je ne sais pas comment je peux savoir qu'il s'agit d'un vieux). Je me tourne vers les escaliers, puis je reporte mon regard sur la fenêtre, pour me rendre compte qu'il y a, pas loin devant, un volcan en ébullition, où une fille est en train de se noyer (?).
Là, je me la joue Squall avec sa Gunblade, et je tire en direction du volcan avec mon sabre (?), à travers la fenêtre, qui devait s'être ouverte d'une manière ou d'une autre pendant ce temps. Puis, je me téléporte au-dessus du volcan, je fais je-sais-plus-trop-quoi, et il arrête d'être en éruption. Après, pour une raison X, je suis en train de me baigner dans la lave (je crois que la fille est toujours dedans aussi, mais rien n'est sûr) avec mes vêtements intacts, et je me suis réveillée en me demandant pourquoi la lave n'était pas chaude.

Ah oui, ai-je oublié de mentionner que, pendant absolument TOUT le rêve, j'avais un mal fou à garder les yeux ouverts? En fait, quand j'essayais de les ouvrir dans le rêve, ça me faisait ressentir une gêne, comme quand on lève les yeux au ciel en ouvrant les paupières en même temps, et, quand j'arrivais à les ouvrir, il me semble que je voyais en partie ma chambre. Il se peut donc que j'ai été dans un stade de semi-inconscience bizarre.
Enfin bref, du coup, je ne voyais pas grand-chose du rêve, enfin je crois.

Voilà, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Louise-chan
Padawan


Féminin Nombre de messages : 1375
Age : 19
Localisation : Regarde au-delà de ce que tu vois, et tu me trouveras...
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 0:13

Les rêves sont toujours... space, hein? J'adore ta réplique sur le poisson, Elly! xD
Moi, rien que ce matin, j'ai fait un rêve trop bizarre....

J'étais dans une sorte de jeu de rôle, genre Mario, ou Marine Malice (pour ceux qui connaissent). Au tout début, je vois un radeau qui vole qui débarque et s'approche de moi. Je savais qu'il mentait, mais il me dit : "Je suis une tortue, et je fonctionne à l'uranium!" Bref, je ne me suis pas posée de questions, je monte dessus. Puis le radeau va super vite, et s'arrête d'un coup, me propulsant dans un arbre. J'arrive alors dans une cabane, et je tombe sur Sasuke et Sakura en mode chibi. Je crois que Sas'key se fait jerter pour je sais plus quelle raison...
Changement de décor. C'est la grande guerre, il y a pleins de nations différentes, chacune étant celle d'un élément. Là une armée de feu arrive, et démolit tout sur son passage, c'est rouge de partout.... D'un coup, je suis transformée en Natsu (Fairy Tail) et je me dis que comparé à eux, je suis trop nul, mais j'essaye quand même et me transforme en boule de feu.
Après, je me souviens plus trop, c'est un peu flou... Et puis mon rêve revient au début, le radeau vient vers moi en blablatant des trucs sur les tortues et l'uranium... --"

Bref, autant dire que, le matin, je me suis demandée ce que j'avais bien pu faire pendant la journée pour rêver de ça.
Revenir en haut Aller en bas
R.Fas
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 2061
Age : 20
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 0:21

La chute de ton hsitoire Dodo... j'ai éclaté de rire !! "il mange du poisson dans les toilettes du collège." normal quoi !

Alors un rêve que j'ai du faire une dizaine de fois quand j'étais petite.

Je suis avec ma maman et ma grande soeur et on rentre dans un magasin de chaussure. Le vendeur est un clown qui veut nous attraper, il a des rollers au pieds et avancent vers nous donc ma maman et ma soeur prennent un paire de rollers et moi je prends des patins à roulettes et on court autour du magasin pour échapper au clown mais moi comme je suis en patins à roulettes je vais moins vite que tout le monde donc finalement on sort du magasin et le clown ne nous suit plus; Là on passe devant un garage d'où on entends des cris de loups sortirent et on sait que y a mon papa dedans et je me réveille.


Autre rêve

Je suis de la taille d'un playmobile, je vis parmis les playmobiles, mais je ne suis pas un playmobile. Je me rends compte que je suis entrain de rêver mais je trouve ça cool de vivre avec des playmobiles. Là mon rêve se transforme en cauchemards avec plein de gens qui veulent me tuer mais je ne me rappelles pas que je suis entrain de rêver donc je saute dans une pirogue playmobile avec une indienne playmobile à bord et on pagaye sur la rivière qui est en plastique. Et je e suis réveillé

Un rêve court et bizarre:

Je suis dans une gare vide. Avec quelque chose dans les bras. je crois que c'est un bébé. Là il y a une fille qui arrive avec des hommes armées et je me caché en protégeant ce qui est dans mes bars. Je me couche à côté des trains en me collant contre lui, croyant qu'ils ne me verront pas alors que je suis tout à fait visible. La fille me voit et me pointe du doigt en disant "elle es là" et je me réveille

J'ai fait un rêve inutile une fois

Je me réveille sur mon lit qui est à l'envers (oui je me réveille dans mon rêve... c'est pas logique je sais) et je vois que tous les meubles de ma chambre sont à l'envers, je vais aux toilettes et je me recouche sur mon lit à l'envers et je me suis réveillée (pour de vrai cette fois)

Un rêve que j'ai fait quand j'avais 8 ans. Pour comprendre il faut que je vous donne le contexte. A huit ans je venais de déménager et j'étais donc nouvelle dans mon école

Je suis dans ma nouvelle école mais les personnes qui y sont sont ceux de mon ancienne école. On se fait attaquer par des dinosaures donc on se cache aux toilettes et je me rends compte que je rêve donc je vais dans ma classe et je dis à tout le monde " chuut !! Il faut que vous vous taisiez parce que je suis entrain de rêver donc si vous voulez pas mourir il faut que je m'endorme sur mon bureau comme ça je me réveillerai et on sera tous sauvés" donc on met tous nos têtes sur nos bureaux et on s'endort. Et je me réveille.


Un rêve plus récent que j'ai déjà raconté sur la chatbox.

Je suis dans une église avec à côté de moi ma soeur (qui n'est pas ma soeur dans la vie mais qui l'était dans mon rêve) et puis y a des gens que je connais pas et y a mon père (qui comme ma soeur n'est pas mon vrai père dans la vie mais seulement dans le rêve) et il est habillé comme un roi, parce que en fait c'est le roi. Il a une cape en velours rouge et une couronne. Il dit à tout le monde qu'il faut se battre et il demande à ma soeur si elle est d'accord et elle dit oui et puis il me demande si je suis d'accord et je ne réponds pas donc il vient vers moi et me dit "on en avait déjà parlé, il faut que tu dises que tu es d'accord" donc je dis que je suis d'accord et les gens qui sont dans l'église commence à tous se battre entre eux. Moi j'essaye de sortir et je me fait aider par une fille qui viens de voir son frère mourir. On sort de l'église et dehors y a des gens qui attendent. Je leurs dit qu'il faut que je tue mon père pour que le guerre s'arrête. Je leur dit aussi qu'on va monter sur le toit en verre de l'église et que je vais le casser avec mon épée, que ceux qui savent voler devront s'envoler et on va sauter à l'intérieur de l'église pour tuer mon père le roi. Donc on monte par un escalier qui mène au toit et je sort mon épée pour casser la vitre. Là je m'envole mais j'arrive plus à voler donc je tombe en arrière et je m'écrase loin de l'église. Mon père arrive et me plante l'épée dans le ventre. Je meurt. Y a un garçon qui arrive et mon père lui dit que j'ai été tuée et qu'il n'a rien pu faire pour me sauver et il part. Je ressuscite et dit au garçon :"non, c'est lui qui m'a tué !" et je me suis réveillée.


Dernier rêve : Pour celui là il faut savoir que chez nous on a des poisson dont un laveur de vitres.


Je suis avec mon papa et ma petite soeur et on sort le poisson laveur de vitre de l'aquarium pour voir si il colle quand on le colle sur la fenêtre. Donc on le plaque contre la fenêtre mais il glisse et se retrouve coincé en bas de la fenêtre. On arrive pas à le récupérer donc mon papa et ma soeur abandonne mais moi je me dit que c'est bête de le laisser là donc j'essaye de le faire sortir et j'y arrive mais il est devenu tous desséché donc je le met sous l'eau du robinet et là il grossit et il devient mon chien et il grossit encore plus et il devient mon chat (oui mon chat et plus gros que mon chien) et donc je me retrouve avec mon chat tout mouillé dans les ras et je le remet dans l'aquaruim.

Voilà je crois que j'ai assez raconté de rêves comme ça... Smile

Revenir en haut Aller en bas
Dr. Cumulus
Energie volatile


Masculin Nombre de messages : 718
Age : 23
Localisation : Villa Cumulus, en banlieue d'Haven Ville
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 3:38

Le seul rêve dont je me souvienne encore (je garde très peu de souvenirs de mes rêves, et quand je les garde, je les oublie peu après), est un rêve très particulier, puisqu'il a été, en quelques sorte ... prémonitoire. En effet, près de deux ans après l'avoir fait, je me suis retrouvé dans un situation analogue ... pendant une partie de jeu de rôles, je vous rassure. Heureusement d'ailleurs. Cela dit, dans la partie, elle, il a bien terminé.

Comme dans tous mes rêves, et ceux de la majorité, a ce qu'il me semble, je ne me souviens pas du début ; je me retrouve directement dans le feu de l'action. Je suis ... moi, mais plutôt une sorte de chevalier. Je ne me souviens pas exactement de mon apparence, mais d'avoir une épée au coté, et une armure de métal qui me pesait. Une étrange arme en métal doté d'une lame de cinquante bons centimètres à chaque embouts, et une cotte de mailles. Le plus étrange était tout de même que mon père était là, lui aussi armuré, mais avec des note dorées dans les plaques qui le protègent. Nous marchions dans une grande montagne noire, vers le sommet, pour un motif qui m'échappe encore aujourd'hui. Un volcan, sans doute, il n'y avait ni neige, ni végétation. Le ciel était assez gris pour que le jour paraisse déclinant, mais je savais que nous étions en pleine journée.
Soudain, devant nous, un flou étrange se forme, comme de la vapeur qui s'accumule ... et l'image d'une porte de pierre et d'ébène apparait, fantomatique, devant nous. Elle s'ouvrit, vers les entrailles de la montagne ; nous y pénétrâmes, et y découvrirent un espèce d'ossuaire, comme des catacombes. Un lieu à l'atmosphère particulièrement malsaine, de mon souvenir.

Un couloir s'étend ainsi, droit vers le cœur de la terre, puis débouche ... sur une antichambre. Une porte immense, d'un noir luisant, ornée de glyphes en relief, nous faisait face. Elle était cadenassée de tous cotés par une chaine étonnement brillante, argentée. Ce lieu aurait pu être dans ce même état depuis des siècles ...
Mon père s'avança, et trancha net, d'un coup vif, la chaine, de l'un de ses sabres courts. Il pose alors sa main sur la porte ... qui s'entrouvre lentement, alors que les glyphes se mettent a rougeoyer.
Nous débouchâmes sur une pièce colossale, ronde ou ovale, au plafond en hémisphère, aux murs lisses ... occupée, en son centre, par une sorte de trône monumental taillé à même la roche. Du plafond, comme par miracle, un rai de lumière blafard éclaire une forme humaine, assise dessus ... les yeux fermés. Drapée dans une robe blanche détonant nettement avec le reste, c’est une personne totalement androgyne qui nous fait face, avachie, de longs cheveux dorés ruisselants sur ses épaules. Deux ailes, toutes recouvertes de plumes blanches, immaculées, s’appuient sur le dossier massif du trône.

Je me souvient distinctement de mon attitude : détournant le regard, j'adoptai une posture réservée à un important supérieur hiérarchique, tandis que mon père prenait la parole, d'un air solennel.

- Seigneur, me voici devant vous ; mon fils m'accompagne, conformément à vos souhaits. Nous sommes à vos ordres.
La voix de l'étrange fut est douce et harmonieuse, mais ferme et ... lasse.
- Enfin devant moi ... Je t'avais promis une récompense ; la voici.

Soudainement, le jet de lumière produit comme un flash qui nous aveugle ... et ma mère, en robe, apparu. En vie. Je me souviens de cette pensée, précisément à ce moment, car apparemment, dans ce rêve cela n'allait pas de soi. Peut-être était-elle morte, précédemment, et venais-je d'assister à sa résurrection. En tout cas, nous tombâmes ans les bras les un les autres ... Jusqu'à ce que la voix de cette sorte d'ange ne nous rappelle sa présence.

- Avance vers moi, jeune homme ... vient chercher ta récompense ...
- Mais, mon Seigneur, n'ai-je pas déjà été amplement récompensé ?
- C’est une récompense très particulière qui t'attends. N'aie pas peur.

Ça lève le bras, et je tombai à genoux, puis inconscient ... il semble se passer une fraction de seconde seulement, et je reprenais connaissance ... à l'extérieur de mon corps. Lequel était toujours allongé, face contre pierre, un peu en dessous de moi. La voix résonne dans ma tête :

- Elève-toi. Va vers la lumière ... Je partis effectivement, en lévitant, vers le rayon qui se fait peu a peu de plus en plus clair. Jetant un dernier coup d’œil à mes parents, en arrière, j’eus comme un déclic Ils ... ils secouaient mon corps. Sans réaction. Ce fut de me voir, inanimé, dans les bras de ma mère en pleurs, qui me fit réagir. Alors, je tentai de revenir vers le sol. En vain.
Mon ascension est inexorable. Et bizarrement, alors que quelques secondes plus tôt j'étais dans une béatitude totale, je panique.

Simultanément, mon père hurle de rage :

- Qu'avez-vous fait, démon ? Qu’est- il arrivé à mon fils ?!
- Il va connaitre notre demeure éternelle. Il s'est sacrifié dans un acte noble et pur, dénué de tout intérêt. Il a bien droit au Paradis.
- SACRIFIÉ ! Espèce de pourriture ! Tu ne m'as jamais averti de cette clause !
- C’est évident, pourtant. Quand une âme redescend, une autre monte a sa place ... Ton arrogance ne démontre-t-elle pas que tu est pourvu d'un cerveau ? Tu voulais ramener ta femme ... et tu en paye le prix.
- RENDEZ MOI MON FILS ! IL EST INNOCENT !
- C’est bien pour cela que cela a marché ... et pour cela que je ne vous ai pas prévenu. Connaitre son sort aurait troublé sa sérénité, et il aurait Chuté. A présent, j'exige mon dû : donnez moi son corps.
- Son ... [les yeux de ma mère s'agrandirent] Vil démon ! Tu t'est joué de nous tous ! Reste aux aux enfers qui sont ta demeure ! Tu te réincarnera pas, surtout pas par ma faute !
[Et elle dégaina l'un des sabres de mon père, puis s'embrocha le cœur]

[Mon père, horrifié, tenta d’arrêter sa chute, et fit un geste pour retirer sa propre lame ... pour ne rencontrer qu'une sorte de sable, sa lame gisant à terre, dans une goutte de sang. Ma mère s'était désagrégée avant même de tomber au sol ; sur ce, je réintégrai mon corps en sursaut.]


Pour moi et mon père, nous venons de perdre Maman une seconde fois ; nous commîmes l'erreur de fixer, avec une fascination désespérée, une seconde de trop, ce sable qui ruisselait encore, formant une petite dune conique ; la chose, qui s'était levée, lance d'une voix de stentor :

- " Jamais ! J'aurais ce corps, de gré ... ou de force ! J'ai suffisamment attendu mon heure ici.

[Son aspect changea alors, en quelques secondes, du tout au tout : en lieu et place de la figure angélique, comme révélé par les rayons de la lumière, les ailes noircirent, perdirent leurs plumes, pour finir comme celles des chauves souris, d'une couleur cuir sombre. Elles étaient parsemées de bosses étranges, comme des ... c’est à ce moment précis qu'il relève la tête, et ouvre les yeux. Tous ses yeux. Les ailes s'étaient parsemées d'yeux ronds comme des billes, aux pupilles surnaturellement contractée ... comme de minuscules points noirs dans un globe blanc surdimensionné. Son visage, d'une très grande beauté, est déformé par la haine.]

Instinctivement, nous détournâmes le regard ; mais la créature est déjà sur nous. Des sortes de tentacules, plats comme des bandages, nous ceinturent et nous plaquent au sol. Peut-être était-il sage, effectivement, de fermer les yeux. Mais les filins nous tractaient déjà vers le centre de la pièce. Analysant la situation, mon père usa de son sabre dégainé pour trancher les bandelettes ... grises. Je n'ai pas pu m’empêcher de regarder. Il hurla : sauve-toi ! et me délivra. J'étais en train de me relever, quand ce dernier fit volte face, pour affronter la bête immonde. Je n'en sait rien, je n'ai pas regardé derrière moi. Heureusement, d'ailleurs : mon père, comme hypnotisé, s'est alors retourné vers moi, et a couru dans ma direction, sa seconde épée dégainée. Par réflexe, je me poste en garde, et rouvre les yeux juste assez tôt pour encaisser le choc, lame contre lame, de nos trois armes. Le démon qui occupe le trône, désormais parfaitement à sa taille, avait refermé ses yeux, et assistait au combat comme à un spectacle.

Alors que mon père dégageait ses sabres courts et enchainait sur un assaut que j’eus toutes les peines du monde à contrer. Me voyant dans l'obligation de lui céder du terrain, sous la pluie de coups qu'il tentait de m'asséner, avec une vitesse et une force décuplée par une rage bien peu naturelle, je me replie et prépare ma contre offensive. Il fini alors par faire l’erreur qu'il répétait à chaque fois, lors de nos entrainements : frapper au même endroit avec ses deux sabres. Profitant de l'inertie dégagée dans le choc de ma parade, je répercutai cette énergie dans la seconde lame, qui fusa ... vers sa gorge. Mon entrainement fut alors payant : je m’arrêtais à quelques centimètres de sa pomme d'Adam, comme j'en avais l’habitude Mais lui ne s’arrêta pas.
Et vint d'empaler sur ma lame. La gorge en sang, il s’écroula, achevant dans un croassement plaintif :
- Ma ... Faute ... Fuis ... Fier de toi [et il mourut dans mes bras]

Penché sur lui, je fut pris au dépourvu par les bandelettes, qui m'attaquèrent à nouveau. La voix du démon se refit harmonieuse et douce :

- Viens à moi ... je ne te veux aucun mal.
- Plutôt mourir !
- C’est prévu, jeune prétentieux ... Reste bien sagem...
[Ramassant l'un des sabres de mon père au passage, je le lançais ... droit dans sa tête. Hurlant de douleur, il/elle se cabra, me laissant une ouverture de quelques secondes pour courir vers la sortie ...]

Je couru comme jamais dans ma vie. Poussé par l'énergie du désespoir, je n'étais plus qu'à trois mètres de la massive porte. J'entendais les sifflements des bandelettes qui voletaient vers moi à toute allure. Plus qu'un mètre. L'une de celles-ci s’enroula autour de ma jambe. Trop tard. La tension ne s'assura que lorsque j’eus franchi le palier ... et la bandelette se consuma sans un résidu. je me précipitai pour refermer la porte ... et le calme revint enfin. Puis un bruis de fracas : sans doute la créature qui tentait de franchir la limite de sa pièce. Un bruit de tonnerre m'informa que visiblement il était confiné là bas. Je reprenais a peine mes esprits que la porte fut en partie défoncée : une chose avait été lancée au travers. Le cadavre de mon père.

Une voix susurrante, à peine un murmure, se fit alors entendre dans la nuit éternelle des catacombes :

" Est-ce que tu regrette ton père ? Est-ce que tu voudrais le revoir ? Voudrais tu le ramener ? Reviens avec une jeune personne de dix-huit printemps, et tu lui redonnera la vie. "

Je fais des rêves terrifiants, parfois. Il faut vraiment que je songe à ... mauvais jeu de mots.
Revenir en haut Aller en bas
Smarty
Padawan


Féminin Nombre de messages : 1321
Age : 18
Localisation : Doing Things The Hard Way
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 15:14

...Ouah, Cumulus, tu fais des rêves longs, classes, et qui ont un SENS en plus!! Je te respecte encore plus, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Mlle Suspiria
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2620
Age : 18
Localisation : Plantée, toute seule, au milieu de mon rêve
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 19:11

J'avoue que j'ai d'abord eu un peu peur de faire part de ce rêve. Mais après tout.

" Je marche dans la rue. Je croise plusieurs personnes que je connais, mais elles ne répondent pas à mes salutations ; phénomène qui s'explique quand je m'aperçois, en passant devant la vitrine d'un magasin, que je me suis transformée en poupée de porcelaine.
Je vois une petite fille à l'air méchant qui me regarde fixement. Elle tend le doigt vers moi et hurle :
-JE VEUX MA POUPEE !!!
Ses parents accourent et je prend la fuite. Je traverse un mur (???) et arrive dans une grande pièce vide avec juste un ordinateur allumé sur la page du Conduit E37. J'entends les parents de la petite fille qui cognent contre le mur et je recule vers l'ordinateur. Je sens soudain qu'on m'attrape par derrière et je passe à travers l'écran de l'ordinateur.
Changement de décor : je me trouve dans une forêt avec des arbres immenses et je suis entourée par tous les membres du forum - représentés par leur avatar - disposés en cercle autour de moi (à la place de Mathsauv il y a un écriteau 'ABSENT' planté dans le sol).
-TOI ! clame Dr Cumulus en me pointant d'un doigt accusateur. Tu ne peux faire partie de la Grande Secte Artemiesque des Légumes Végétatifs sans avoir passé l'épreuve de la sciure !
Aussitôt, MurmureDuVent et Smarty m'attrapent les bras et m'immobilisent, LaMecreante enfonce un entonnoir dans ma bouche de poupée de porcelaine et d'énormes pelletées de sciures sont jetées dans l'entonnoir (donc je suis obligée de les avaler) par Titanius et Antwind, pendant que les forumeurs restant chantent une chanson de Walt Disney.
A force d'avaler de la sciure, je gonfle comme un ballon de baudruche et je finis par éclater : je me rend compte que je fais maintenant la taille des arbres et que ma peau s'est couverte d'écailles : je suis devenue un dragon.
-Maintenant il te faut cracher le Feu sur le nuage gris pour avoir accompli l'épreuve ! hurle Dr Cumulus d'en bas.
De toutes mes forces, j'essaye de cracher une satisfaisante gerbe de feu, mais j'ai avalé trop de sciure et je finis par tout régurgiter sur mon collège. Des élèves sortent du bâtiment noyé sous la sciure et m'acclament pour avoir détruit le collège. Néanmoins, les autres membres du forum n'ont pas DU TOUT l'air satisfait, alors je m'empresse de prendre la fuite par la rivière. Je me laisse emporter par le courant jusqu'à me retrouver à nouveau en ville, mais ayant retrouvé mon apparence originelle. J'erre dans les rues en crachant de temps à autre de la sciure. Soudain j'entend du bruit près de moi : William le Templier surgit :
-Je dois te ramener à MurmureDuVent dont je suis l'esclave pour que ses amis puissent t'éclater la tronche !
Comme le ferait toute personne saine d'esprit en entendant ces propos, je prend la fuite en passant par le marché pour le semer. D'un étal de poissons surgit un... poisson qui nage dans l'air et que je décide de suivre. Le poisson et moi parvenons à semer William et nous nous enfonçons de plus en plus dans la ville. Le poisson s'infiltre dans le Conservatoire de Musique et Théâtre de ma ville et je le suis aveuglément.
Je sursaute : la porte du conservatoire vient de claquer bruyamment derrière moi et le poisson se meurt de rire.
-Ahahaha je t'ai bien eue ! C'te quiche !
Sous mes yeux horrifiés le poisson se change en Néocortex et tous les membres du forum - armés - se tiennent alignés devant moi (avec toujours un écriteau signalant l'absence de Mathsauv).
-Tu n'a pas réussi la terrible épreuve de la sciure, tu ne feras jamais partie de la Grande Secte Artemiesque des Légumes Végétatifs ! s'exclame MurmureDuVent.
-De plus tu as osé commettre le crime le plus effroyable du monde : tu as floodé et fais des doubles posts !!! enchaine Lou-Anne.
-TU DOIS MOURIR !!!
Dr Cumulus, Antwind et Smarty, tous trois armés de clés à molette, s'avancent et, d'un bel ensemble, me fracassent leur arme sur le crâne.
Je passe alors en 'vision cinéma' et la dernière vision de mon rêve (moi-même avec la tête comme
ça) suffit à me réveiller.

_________________
<< T'es juste assez intelligent pour te rendre compte que tu l'es pas assez ; c'est déjà pas si mal. >>
~ J'aimerais pas crever un dimanche
Revenir en haut Aller en bas
R.Fas
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 2061
Age : 20
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 20:02

Shocked

J'adore ton rêve Alice, tout à fait dénué de sens exactement comme un rêve se doit d'être.

Pour le tien Cumulus... il est fou ! Et tu l'as super bien décrit. Même carrément trop bien. Un rêve normalement c'est pas un truc très vague qui n'a pas de sens ? Dans le tien il a une suite et tout. Je suis souflée... je ne pensais pas que c'était possible. Moi quand mais rêve ont un sens c'est parce que c'est un scène que je pourrais très bien vivre donc ennuyeuse...
Revenir en haut Aller en bas
Smarty
Padawan


Féminin Nombre de messages : 1321
Age : 18
Localisation : Doing Things The Hard Way
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 21:36

Je dois dire que j'aimerais bien faire des rêves aussi cool que ça... Tiens, ça me rappelle l'épisode de Kaamelot où Arthur raconte son rêve à Perceval "Et là, dans le rêve... je lui ai foutu un pain, au vieux."

Ah oui, et puis il y a cette chanson. XD
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Cumulus
Energie volatile


Masculin Nombre de messages : 718
Age : 23
Localisation : Villa Cumulus, en banlieue d'Haven Ville
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 23:35

En fait, ne me souvenant que du concept général et de quelques bribes, j'ai recomposé la totalité des dialogues (je ne sais pas pourquoi, jamais je ne parle ou n'entends parler, dans mes rêves ... c'est toujours une sorte de télépathie qui opère. Je me vois souvent à la troisième personne, aussi. Un peu comme un spectateur omniscient, et acteur à la fois. C’est très bizarre.), j'ai fait des descriptions de manière a ce qu'elle reflètent les sensations que les lieux et les personnages me faisaient, et je me suis concentré sur la seule partie dont je me souviens encore ... c’est à dire qu'aujourd'hui encore, je ne sais pas ce que j'ai répondu au monstre à la toute fin.

Bref, tout cela rassemblé, cela donne une histoire plus qu'un récit de rêve, tu a bien raison. J'ai pensé que le rendre clair en rendrait la lecture plus agréable ; d'autant que je susi incapable de rédiger quelque chose qui n'aie pas de sens.Tu remarquera d'ailleurs que je m'en étais déjà largement inspiré dans la Traque.

Mais le plus étrange, et cela m'est apparu quand j'ai cherché à m'en souvenir, hier soir, c’est que visiblement, la créature n'était ni mauvaise, ni bénéfique, malgré son apparence angélique ou démoniaque. Si l'on examine les faits, elle cherche juste à se libérer, ne tue personne, ne ment jamais, et donne exactement ce qu'elle a promit. Une sorte d'arbitre impartial, apparemment. Mais pourquoi l'enfermer ? Freud se régalerait, je pense. Moi, je me sent juste idiot.


Sinon, Suspi, franchement, ton rêve, même si tu l'avais déjà évoqué ) mi-mots, et même en sachant quel rôle j'y jouait, m'a fait exploser de rire. Moi, gourou de la Grande Secte Artemiesque des Légumes Végétatifs !
XD XD XD
Je suis d'ailleurs certain qu’inconsciemment, c’est de rêve qui t'a tant fait hésiter a entrer dans la section RP Laughing .
Revenir en haut Aller en bas
MurmureDuVent
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 1414
Age : 19
Localisation : Au fil des mots
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 23:38

Dans le genre "rêve réalité un peu stressant", j'en ai fais un aussi, Juno...

"Je suis en plein milieu d'une route. Je ne sais pas ce qui me prend -je ne suis pas Ewilan !- mais je ne bouge pas d'un pouce. Alors, un camion. Ce genre de monstre qui arrive à trois cents kilomètres heures, et j'entends le Klaxon hurler et les pneus crisser sur le bitume.
Je ne bouge pas, les yeux grands ouverts.
Evidement, le camion m'écrase."
Je me suis réveillée, et... Et je ne sentais plus rien. C'ets bête mais j'étais persuadée d'être morte. Et puis je me suis dit, même si c'est ridicule : "Non, on voit en religion qu'on est censé voir un tunnel avec des nananges, t'es pas morte fille réveille-toi !"
J'ai bougé la jambe.
Je n'étais pas morte. Et je me sentais un peu ridicule.

Alice : Excellent ce rêve ! Dans les miens, y a jamais de Templiers... (PAAAAAAAAF)
Cumulus : C'est vrai que c'ets bizarre de faire un rêve si... si réel, si je puis dire, parce que tout se tient !

Et je vais en raconter un autre, celui qui m'a peut-être fait le plus peur.
(je vous le dis déjà, c'est un rêve que j'ai fait à plusieurs reprises étant petite et ça m'a fort marquée)
"Je suis dans la voiture de mes grand-parents, à l'arrière. Personne ne conduit, pourtant la voiture avance. C'est la nuit, les phares éclairent péniblement le sol de la route de campagne. Nous revenons de je-ne-sais-pas-où.
Alors, un tournant. Les phares éclairent, un instant ou des siècles, un espace entre deux arbres...
Et je la vois. Une créature immonde et sans nom qui me terrifie."
Je n'ai jamais su à quoi ressemblait cette chose, et ça peut être bête, mais je me sens mal quand je suis dans le même cas, et je regarde toujours si jamais il n'y a pas quelque chose entre les arbres...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Cumulus
Energie volatile


Masculin Nombre de messages : 718
Age : 23
Localisation : Villa Cumulus, en banlieue d'Haven Ville
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 23:49

Tu veux parler de ça ?

Elle est partout, et nulle part à la fois ... Longtemps, elle attends, jamais elle n'oublie ... TOUJOURS, elle frappe ... Demain ? Dans dix ans ? Aujourd'hui ? ... Personne ne le sait, personne n'est à l'abri ... DERRIÈRE TOI ! Dans l'ombre ? Mais où est-Elle ?
[invariablement suivi d'un rire sardonique qui m'es propre, a chaque fois que je prononce ces mots]
Revenir en haut Aller en bas
MurmureDuVent
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 1414
Age : 19
Localisation : Au fil des mots
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Jeu 2 Fév - 23:55

Oui et non, je t'avoue.
J'en suis arrivée à cette conclusion, mais rien n'est moins sûr. C'est bête, vous allez dire, et vous avez raison, mais j'ai toujours imaginé la créature comme... comme une biche.
C'est bête, hein ?
Mais ça le fait plus de penser que c'est la Mort ! xD

EDIT :

Finalement, j'y réfléchissais ce matin, ce n'ets pas si bête ! Suivez le raisonnement :
Biche => symbole de la déesse Artémis => assimilée parfois à la mort violente ! (comme Apollon d'ailleurs)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louise-chan
Padawan


Féminin Nombre de messages : 1375
Age : 19
Localisation : Regarde au-delà de ce que tu vois, et tu me trouveras...
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Ven 3 Fév - 20:12

Suspi', j'a-do-re ton rêve! xD
Héhé, je faisais partit de ceux qui chantaient la chanson Disney en fond, ça ne m'étonne pas...

Au fait, cela vous est-il arrivé d'avoir peur dans un rêve qui, à priori, n'a rien de stressant? Par exemple, vous marchez juste dans une rue, mais vous avez quand même une sensation de malaise... Stressant.
D'ailleurs, je viens de remarquer que les chansons Disneys peuvent être très stressantes, aussi. Prenons par exemple "Il vit en toi". A priori, une chanson anodine et très mignonne. Mais si on creuse un peu les paroles...
"Partout où tu vas... Toujours il est là! Dans ta vérité.... Dans tes pensées...."
Personnellement, en hors contexte, ça ferait vraiment stalker. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
LaMecreante
Vide ATOMIQUE


Féminin Nombre de messages : 1106
Age : 23
Localisation : A Déprime-ville...
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Sam 4 Fév - 16:55

Citation :
une armée de révolutionnaires afghan habillés en éponge qui tuent tout le monde avec des mitraillettes

XD Suspi et au faite dsl pour l'entonnoir ^^

Alors mes rêves...

"Je me trouvais dans un bateau fantôme avec d’autres gens. L’intérieur du bateau est assez lugubre. On naviguait sur une sorte de fleuve. L’eau est verte. Les berges sont arides et noirâtre comme si elles avaient brûlé. La nuit commence à tomber et on décide d’aller se coucher. Mais on arrivant dans les cabines on découvre des squelettes dans les lits. On reste figé un moment puis on décide d’enlever le corps et de les balancer à la mer.
Puis je me réveille…"

"Je suis dans un magasin de bricolage et je ne sais pas pour quel raison mais mon frère fête l’anniversaire d’un de ses amis dedans. Malheureusement quand ma mère et moi venons le chercher, il nous dit qu'il à perdu tout ses habits. On part donc à leur recherche. Je me sépare de ma mère et de mon frère et je pars de mon coté. Je fais plusieurs allée et soudain je tombe sur une allée remplis de tableau représentant d’horrible clown ressemblant à un poster d’Eminem
Spoiler:
 
me regardant méchamment. Pourtant je m’enfonce dans l’allée et me réveille."

"Je suis avec ma cousine aux abords d’une maison abandonnée. La particularité de cette maison est qu'elle possède des toboggans aquatiques. Avec ma cousine, on décide d’aller voir cela de plus près. Il y en a quatre, chacun de différente couleur. Ils sont fermés (pas ceux à demi ouvert) et rentrent dans le sol. Il fait totalement noir dedans, on n’en voit pas l’autre bout et nous ne savons pas où ils mènent. Ma cousine s’engage dans celui qui se trouve le plus à droite. J’attends, assez longtemps. Soudain elle réapparaît dans la fontaine d’à coté. Elle me dit que je devrais essayer alors j’y vais. J’en prends un autre. Je tombe dans l’obscurité pendant un temps interminable puis soudain je remonte et me retrouve dans la fontaine. Je recommence mais en prenant encore un autre toboggan. Je tombe pendant très longtemps et je finis par me réveiller."

Juste une question…

Est-ce que ça vous arrive d’avoir le vue brouiller pendant vos rêves ??? Ça m’arrive assez souvent…
Revenir en haut Aller en bas
http://artemis-fowl-picture.skyrock.com/
MurmureDuVent
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 1414
Age : 19
Localisation : Au fil des mots
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Sam 4 Fév - 19:33

La vue brouillée ? Pas vraiment... Parfois les scènes sont brouillées, oui, mais pas ma vue...

Par contre j'ai souvent l'impression de ne pas être moi...
Par exemple :
"Je flotte. Je ne suis rien, je ne ressens rien. Je flotte dans la pénombre, je vois des meubles qui me paraissent familliers, sans que je ne puisse les reconnaitre.
Je contemple la scène de haut, je vois un lit, une silhouette très vague...
Et puis j'entends un mot, répété par je-ne-sais-pas-qui. Un prénom, je finirais par deviner. Puis je vois quelqu'un, dans le lit sur lequel je "flotte". Je suis le narrateur d'une scène, je vois tout de haut.
Enfin, je reconnais le prénom.
Eléonore.
Le mien.
Et puis je me sens absorbée par la fille qui dormait en-dessous de moi.
La fille ouvre les yeux à l'instant où je me dissous en elle."

Je me suis rendue compte, en me réveillant, que c'était moi que je voyais. Ca m'a fait un choc. C'était très bizarre !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Smarty
Padawan


Féminin Nombre de messages : 1321
Age : 18
Localisation : Doing Things The Hard Way
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Dim 19 Fév - 22:20

Je ne sais pas si ça sert vraiment à quelque chose que j'en parle ici, surtout que c'est très court et peu détaillé, en plus du fait que je m'en souvienne à peine, mais je me suis rappelée hier soir, alors que je n'arrivais pas à dormir, d'un rêve que j'ai fait lorsque j'étais petite. À vrai dire, à l'époque, je ne savais pas qu'il s'agissait d'un rêve. Encore aujourd'hui, je n'en suis pas certaine, mais je ne vois vraiment pas comment ça aurait pu arriver dans la réalité.

Je suis à l'extérieur d'une maison en bois, debout dans l'herbe. Il fait sombre; c'est le soir. À côté de moi, il y a un enfant d'à-peu-près mon âge. Garçon ou fille, je ne sais pas. Il me semble qu'il a la peau basanée et des cheveux foncés, mais je ne peux jurer de rien. Je ne sais pas pourquoi, mais je sais que cet enfant est mon ami. Il rit et tourne sur lui-même en écartant les bras. Par terre, dans l'herbe, à quelques pas de nous, se trouve un cercle de cailloux assez large pour y caser plusieurs personnes allongées.
La porte de la maison s'ouvre et je vois ma mère et ma grand-mère à l'intérieur. Ma mère me demande de rentrer. Je ne bouge pas. L'enfant à côté de moi me tire par la manche et je le regarde. Il y a de l'inquiétude dans ses yeux sombres. Il me dit que c'est bientôt l'heure où elles sortent. Je ne vois pas de quoi il parle, et cela semble se lire sur mon visage, car il pointe son doigt vers le ciel. Je regarde là-haut, et je les vois. Des dizaines de chauves-souris, qui volent plus ou moins près de nous en se rapprochant. L'enfant crie. Ma mère et ma grand-mère sont toujours à l'intérieur, en train de nous appeler, moi et l'enfant. Celui ci me tire par le bras en se dirigeant vers le cercle de pierres. Je le suis en courant et en évitant au possible les quelques chauves-souris qui essayent de s'agripper à mes cheveux. Une fois le cercle de pierre atteint, je ne sais pas pourquoi, mais je suis persuadée d'être en sécurité. L'enfant est toujours à côté de moi.
Et c'est là que je me réveille.

...C'est peut-être censé avoir une signification particulière...?
Maintenant que j'y pense, c'est étrange, je ne me souviens pas d'avoir vu de vraies chauves-souris quand j'avais cet âge-là. Mon esprit s'est peut-être basé sur les dessins de mes livres d'images, ou peut-être sur un quelconque film que j'avais vu.
J'étais vraiment petite, et je me souviens avoir été confuse en me demandant qui cet enfant pouvait bien être (encore une fois, sachant que je croyais que ça c'était réellement passé).
Revenir en haut Aller en bas
Louise-chan
Padawan


Féminin Nombre de messages : 1375
Age : 19
Localisation : Regarde au-delà de ce que tu vois, et tu me trouveras...
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Lun 23 Avr - 14:43

Houlà.... Je crois que je suis gravement atteinte... Bon, je me souviens plus trop trop de ce rêve, mais voilà le peu qui me reste :

Tout d'abord, je suis dans mon lit, je viens de me réveiller, je suis donc en pyjama, avec une tête potentiellement décoiffée. Et là Smarty débarque chez moi, tranquille, elle s'installe à côté de moi sur mon lit et ouvre mon ordi sans me demander l'autorisation de me l'emprunter. Je la regarde hyper gênée par ma tenue, et elle elle me tend l'ordi et me montre des images, des fics et des épisodes d'une série (et, non, ce n'était pas ToS xD).

Et puis après je crois qu'on bascule dans une sorte d'histoire bizarre, Smart' et moi on était des sortes de soeurs à demi cachées, à cause d'une tromperie de ma mère avec son père; bref, le pot au roses éclate : ma mère rentre des courses et voit Smarty qui avait essayé de se cacher. Je crois qu'il y a une sorte de dispute, et puis une course dans les escaliers de l'immeuble... Et puis on bascule dans une ferme, avec les tenues et tout, je crois qu'il se passe encore des trucs avec le papa.... Bref, je sais même plus comment ça se termine. Je crois dans ma chambre, qui cette fois est immense avec un lit à baldaquin, l'ordi sur nos genoux....

Enfin bon. Je poste ça sur le forum parce qu'une des membres est concernée, mais c'était vraiment très bizarre. xD
D'ailleurs, dans mon rêve, t'es brune avec la peau un peu mâte, Smarty. T'es vraiment comme ça, ou mon subconscient t'as crée au pif?
Revenir en haut Aller en bas
LaMecreante
Vide ATOMIQUE


Féminin Nombre de messages : 1106
Age : 23
Localisation : A Déprime-ville...
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Lun 23 Avr - 19:07

Ça va encore ton rêve Louise... dans mon dernier rêve je menais une révolution... en principe je fais que des rêves absurdes... ben pas là... enfin pas trop ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://artemis-fowl-picture.skyrock.com/
Smarty
Padawan


Féminin Nombre de messages : 1321
Age : 18
Localisation : Doing Things The Hard Way
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Mer 25 Avr - 15:57

...Je suis brune avec la peau légèrement mate...

SI, C'EST MATE! Je n'accepterai aucune protestation, Cath! Je dis que c'est très légèrement mate!

Enfin bon, je me suis bien marrée. Si ça se trouve c'est un rêve prémonitoire... non, rien.

Je ne vais pas te demander comment t'as su que c'était moi vu que tu m'as jamais vue avant, les rêves, c'est chelou, tout le monde le sait...

En revanche, je suis à peu près certaine d'être la fille génétique de mes parents étant donné notre ressemblance frappante. Cool Je suis dans les rêves des gens...
Revenir en haut Aller en bas
Louise-chan
Padawan


Féminin Nombre de messages : 1375
Age : 19
Localisation : Regarde au-delà de ce que tu vois, et tu me trouveras...
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Mer 25 Avr - 22:48

Bingo! Subconscient intelligent, c'est cool. Cool
Mais sinon, je savais que c'était toi parce que comme dans tous les rêves, t'as des trucs ils sont définis, genre dans un rêve dans ma tête j'étais chez mes grands-parents, mais c'était pas du tout leur maison dans la réalité....
Revenir en haut Aller en bas
R.Fas
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 2061
Age : 20
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Mer 25 Avr - 22:58

Oh ! Toi aussi ça te fais ça !

Moi souvent j'ai un papa qui n'est pas mon papa dans la réalité.
Ou alors la maison de ma grand mère qui ne ressemble pourtant absolument pas à ça
Revenir en haut Aller en bas
MurmureDuVent
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 1414
Age : 19
Localisation : Au fil des mots
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Dim 6 Mai - 16:55

Ca m'arrive aussi !

Un autre rêve super bizarre.

"Nous sommes dans notre classe, je suis à côté de mon prof' d'anglais, assise à son bureau. Il nous apprend à écrire "Sherlock Holmes" parce qu'il en a assez qu'on se ttrompe dans l'orthographe de ce nom.
La scène change. Je suis toujours assise à côté de mon prof' d'anglais, mais nous sommes chez mon papy. Soudain, mon prof' sort un arc à flèches de nulle part, et tire sur le four. Je ne sais comment, la flèche arrive sur le coin, et est déviée (c'est pas impossible ça ???). Alors, elle se plante dans la poitrine d'Irène Adler (un personnage dans Sherlock Holmes), et elle s'effondre. Je me lève enfin, pour voir ce qui se passe.
Et je vois la femme se relever, tranquille, empalée par une flèche. Pour se justifier, elle dit :
- Je suis morte mais je ne suis pas morte parce que je suis censée ne pas être morte.
Et elle éclate de rire."

C'était... super bizarre. Les rêves sont censés avoir une signification ? Celle-là m'échappe totalement !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
LaMecreante
Vide ATOMIQUE


Féminin Nombre de messages : 1106
Age : 23
Localisation : A Déprime-ville...
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   Dim 6 Mai - 18:42

Citation :
C'était... super bizarre. Les rêves sont censés avoir une signification ? Celle-là m'échappe totalement !

D'après Freud oui, les rêves servent à refouler et c'est normal que tu ne comprenne pas la signification de tes rêves. Il dit même que c'est mieux ainsi.

Par contre si tu tiens vraiment à savoir tu peux aller voir un psychanalyste ^^

Mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
http://artemis-fowl-picture.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos rêves, du plus cocasse au plus terrifiant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Photos droles ou cocasse du Père Noel - spécial fin d'année 2014 ....
» Les situations cocasses à disneyland...
» Gadgets cocasses
» UNE POSITION COCASSE
» Petites Histoires Cocasses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre d'échanges d'Haven Ville :: Bistro-
Sauter vers: