AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tideland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mlle Suspiria
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2620
Age : 19
Localisation : Plantée, toute seule, au milieu de mon rêve
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Tideland   Sam 28 Avr - 13:52

Réalisateur Terry Gilliam
Genre Fantastique, drame
Année de sortie 2006
Acteurs Jodelle Ferland, Brendan Fletcher, Janet McTeer, Jeff Bridges, Jennifer Tilly


Synopsis
Lorsque sa mère meurt d'une overdose, la petite Jeliza-Rose part s'installer dans une vieille ferme avec son père, Noah, un rocker héroïnomane qui a connu des jours meilleurs. Afin d'échapper à la solitude de sa nouvelle maison, Jeliza-Rose s'évade dans un monde imaginaire.
Pour lui tenir compagnie, Jeliza-Rose n'a que les têtes de quatre poupées qui ont perdu leur corps... jusqu'à ce qu'elle rencontre Dickens, un jeune homme ayant l'esprit d'un garçon de dix ans. Vêtu d'une combinaison de plongée, il passe son temps caché dans une carcasse d'autocar, son "sous-marin", attendant de capturer le requin géant qui habite sur la voie ferrée. Dickens a une grande soeur, Dell, une sorte de fantôme vêtu de noir qui se dissimule constamment sous un voile d'apiculteur.
Pour Jeliza-Rose, le voyage ne fait que commencer...


Si vous avez soudainement envie de voir un film glauque, malsain, lent, où il ne se passe pratiquement rien, avec des décors sublimes et des très bons acteurs, n'hésitez pas : Tideland est fait pour vous.

Formulé comme ça, on pourrait croire que ce film est mauvais ; ce n'est pas du tout le cas, mais il est vraiment très étrange sur de nombreux points.
A commencer par les personnages : entre le père junkie, passionné par une vieille légende danoise ; Dell la borgne dont la seule passion est l'empaillement, traumatisée par le décès de sa mère, et vouant une haine viscérale aux abeilles et aux écureuils ; Dickens l'épileptique de cinq ans d'âge mental (le synopsis est trop gentil avec lui) qui voue sa vie à la destruction du requin géant (un train qui passe de temps à autres sur la voie ferrée), difficile de dire lequel est le plus fou ! Même Jeliza-Rose, avec son adorable petite bouille, devient inquiétante au fur et à mesure du film, on ne sait jamais vraiment si elle comprend ce qui se passe autour d'elle (surtout à propos de son père), si elle s'amuse vraiment à parler à ses poupées ou si, contaminée par la folie de son entourage, elle devient vraiment schizophrène...
Spoiler:
 


Je pense que c'est surtout grâce aux acteurs qu'on se surprend à s'attacher à tous les personnages, quels qu'ils soient ; Jodelle Ferland (qui joue Jeliza-Rose) mérite vraiment une mention spéciale.
Les décors aussi sont magnifiques ; les extérieurs sans limite et très lumineux, et les intérieurs sombres, poussiéreux, encombrés et légèrement claustrophobiques se mélangent bien contre toute attente et donnent un univers visuel vraiment particulier et exceptionnel.

Malgré tout un côté assez malsain subsiste : la passion de Dell pour l'empaillement, aussi bien sur les humains que sur les animaux, et la relation ambigüe entre Jeliza-Rose et Dickens n'y sont pas pour rien...


Ce qui est sûr, c'est que ce film, de par son caractère et son univers si unique, ne laissera personne indifférent, que l'on ait aimé ou pas, que l'univers nous ait emporté ou non.


_________________
<< T'es juste assez intelligent pour te rendre compte que tu l'es pas assez ; c'est déjà pas si mal. >>
~ J'aimerais pas crever un dimanche
Revenir en haut Aller en bas
 
Tideland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Drame Fantastique] Tideland de Terry Gilliam (2006)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre d'échanges d'Haven Ville :: Cinéma-
Sauter vers: