AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les méchants et psychopathes du cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mlle Suspiria
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2621
Age : 19
Localisation : Plantée, toute seule, au milieu de mon rêve
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Les méchants et psychopathes du cinéma   Lun 10 Juin - 20:50

On a tous été marqués (voire traumatisés) par les grands méchants vilains pas beaux des films de notre enfance, et aujourd'hui encore on se délecte de ses personnages fous, mauvais, glaçants (à la psychologie souvent plus travaillée que pour les héros faut avouer), qu'on adore détester. Et vous, quels sont vos antagonistes de cinéma (films, séries TV, dessins animés confondus) préférés ?

Allez pour donner l'exemple, une courte liste dans le désordre de méchants qui m'ont marquée mais qui sont relativement peu connus (je vais en omettre pleins exprès, j'espère que vous allez saisir l'occaze ! èOé) :


Rhoda Penmark (Patty McCormack) dans La Mauvaise Graine (1956)
Mignonne, aimable, blonde et angélique, Rhoda est l'incarnation parfaite de la petite fille modèle. Enfin, en apparence seulement... Jalouse, diablement manipulatrice et prétentieuse, elle n'hésite pas à tuer pour obtenir ce qu'elle veut. Avant même l'arrivée de Regan de L'Exorciste, voici la première psychopathe à nattes blondes et en robe à dentelles du cinéma, magistralement incarnée par Patty McCormack qui incarne tour-à-tour la fillette angélique et la vraie petite peste !
Malheureusement, le film est loin d'être à la hauteur du personnage et de la prestation de Patty, avec un scénario franchement bidon (vouiiii, mais en fait c'est pas sa faute si c'est une meurtrière sans pitié, c'est les gènes... =____=) et des rebondissements ultra téléphonés, mais Rhoda rattrape le tout ! A voir, au moins pour ressentir l'envie furieuse de baffer au sang cette sale petite peste ! Smile





Le Grand Prêtre Imhotep (Arnold Vosloo) dans La Momie et Le Retour de la Momie (1999 et 2001)
LE méchant de mon enfance, mon chouchou parmi tous les méchants de tous les films que j'ai vu de toute ma vie, mon grand amour, mon Imhotepounet adoré *O* Ahlàlà, franchement, je vois pas COMMENT il est possible de préférer ce gros boeuf de O'Connell plutôt qu'Imhotep. Ce que j'ai toujours aimé surtout avec ce personnage, c'est son histoire qui est, certes un peu mélo et cliché mais quand même triste et qui en fait un personnage avec une psychologie travaillée - en tout cas plus que celle de O'Connell. Vraiment j'ai presque du mal à considérer Imhotep comme un méchant, en fait s'il tue les gens c'est à cause de la malédiction, par par réelle envie meurtrière, tout ce qu'il veut lui c'est retrouver son amoureuse...
Spoiler:
 
Mais bon, moi je dis, si vous n'avez pas encore vu La Momie de Stephen Sommers (le Retour est bien aussi mais quand même moins avec un scénario moins horrifique et un peu tiré par les cheveux) courrez le voir, c'est vraiment un SUPER film, très bon mélange d'action, d'horreur et d'humour avec en prime une reconstitution impressionnante de l'Egypte Antique ! Very Happy


Bonneuh nuit les petits ! What a Face



La mère (Mo'Nique) dans Precious (2009)
Ah punaise ce que je la hais celle-là =__= Precious est un film vraiment horrible, et en très grande partie à cause de ce personnage. Elle passe son temps à rabaisser sa fille, allant jusqu'à lui dire de vraies horreurs
Spoiler:
 
et à lui balancer des poêles - et même sa précieuse télé - à la figure... En fait ce qui est horrible avec ce personnage, c'est qu'il est réaliste. Qu'il pourrait tout à fait exister, et qu'il existe même certainement. Et ça fait vraiment peur.
Precious n'est franchement pas un film que j'ai envie de recommander tant il m'a traumatisée, mais s'il y a une bonne raison de le voir c'est bien son casting, avec Gabourey Sidibe en Precious qui est très émouvante et puis Mo'Nique qui est tout bonnement exécrable, on rêverait de pouvoir entrer dans l'écran pour l'étrangler.





Les Skeksès dans Dark Crystal (1982)
Les créatures qui ont peuplé pratiquement tous mes cauchemars d'enfant What a Face En bons méchants qui se respectent, les Skeksès n'aspirent qu'à régenter le monde, tuer le gentil, faire le maaal, toussa toussa quoi. Ce qui les rend si marquants est sans conteste leur visage si attrayant Very Happy
Mais le Skeksis en particulier qui m'a le plus fait flipper - et qui me fait TOUJOURS flipper Laughing - c'est le Chambellan (SkekSil d'après Wikipédia), AKA gros pédophile de service. Vous devez penser que j'exagère, mais regardez le film et je vous promets que vous comprendrez --'


Mais enfin, c'est QUOI ce sourire pervers et ce regard de psychopathe !!! affraid



BON, il m'en reste des tonnes à citer, mais je me fais des réserves au cas où quelqu'un répondrait à ce topic ^^ Allez,j'aimerais bien voir ce que vous avez à dire ! Smile

_________________
<< T'es juste assez intelligent pour te rendre compte que tu l'es pas assez ; c'est déjà pas si mal. >>
~ J'aimerais pas crever un dimanche
Revenir en haut Aller en bas
R.Fas
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2062
Age : 21
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   Lun 10 Juin - 22:06

Je ne connais absolument aucun méchants de tes films Suspi Laughing

Les seuls méchants qui m'ont fait faire des cauchemars autant que je m'en souvienne ce sont ceux du Lutin Magique
Avouer que cette méchante :

fait particulièrement peur
Et ses petits sous-fifres maléfiques ne sont pas mal non plus (je trouve pas d'image, mais je vous assure qu'ils sont pas beau à voir !)


Après honnêtement, à part le fait que ces méchants m'ai traumatisée, je me souviens plus vraiment de l'histoire. Je crois que la méchante changer les gens en pierre avec ses pouces alors que le gentil lutin faisait pousser des plantes avec ses pouces.
Et c'est justement parce que les méchants me faisait trop peur que je n'ai pas beaucoup vu ce film et que, par conséquent je m'en souviens pas.
Revenir en haut Aller en bas
MurmureDuVent
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1414
Age : 19
Localisation : Au fil des mots
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   Lun 10 Juin - 22:18

Aaah, notre bon vieil Imhotep... Toujours aussi sex' ! xD

Moi, mon méchant préféré, c'est Sentenza...

Very Happy

ZE regard de killer :3 Ah, la classe XD C'est... La brute dans le Bon, la Brute et le Truand. Je sais, je reste dans mes classiques =) Rien à redire, il est juste la classe incarnée... Je trouve Wink

Quel beau sourire sadique... Ah ah, ça me rappelle tout mon enfance ! Hé oui, no comment les gens XD


Sinon baaah, un bon méchant aussi... Javert, alias Russel Crowe.
Un bon méchant que finalement on aime bien...


Voilà, je vais réfléchir à d'autres, mais en tout cas c'est un chouette topic ! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louise-chan
Padawan
avatar

Féminin Nombre de messages : 1375
Age : 20
Localisation : Regarde au-delà de ce que tu vois, et tu me trouveras...
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   Mar 11 Juin - 16:59

Le lutin magique! Oui, je m'en rappelle j'aimais trop ce film! Very Happy
HAHA Imhoutep, j'adore ce mec. "-Mais arrêtez, vous allez les tuer! -C'est le but."

Le méchant qui m'a la plus marquée dans les dessin-animé, c'est dans Taram et le Chaudron magique, il faisait troooop peur! Sauf que j'ai revu le film il y a six mois, haha la blague : "Bande de scélérats! Revenez ici, mécréants!" ... TROLOLOL. --"



Et sinon, le Basilique dans "Harry Potter et la Chambre des Secrets". Je fermais les yeux en hurlant que si je les ouvrais, j'allais croiser son regard et mourir. Ah, c'est mignon, la stupidité enfantine ~

Revenir en haut Aller en bas
néocortex
Diamant bleu
Diamant bleu
avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 20
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   Mar 11 Juin - 19:15

La seule méchante qui me vient en tête est cette beauté :



responsable de mes nombreuses terreurs nocturnes ( même aujourd'hui encore , oui ).
Revenir en haut Aller en bas
Mlle Suspiria
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2621
Age : 19
Localisation : Plantée, toute seule, au milieu de mon rêve
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   Mar 11 Juin - 19:34

R.Fas a écrit:
Je ne connais absolument aucun méchants de tes films Suspi Laughing
C'est l'idée du topic, faire découvrir des méchants aux autres Smile

@ Elly : vouiii, Imhotep forever ! Very Happy Par contre je vais aller me pendre, à part Mon nom est Personne j'ai vu aucun western, spaghetti ou autre - et du coup bah j'ai jamais vu Le Bon, la Brute et le Truand... T_T Mais c'est vrai que Sentenza a l'air trop classe, j'adore son regard dans la première image *O*

@ Néo : c'est la méchante dans Merlin l'Enchanteur non ? Il me semble, moi qui n'ai jamais aimé les Disney je n'en ai vu que très peu et seulement quand j'étais très petite, du coup je me rappelle pas trop. Je sais que j'ai vu Merlin l'Enchanteur, mais cette méchante-là ne m'as pas marquée plus que ça ^^

Mais sinon Louise tu me déçois, j'étais persuadée que tu mentionnerais le Moriarty de Sherlock... même pas Shocked Rahlàlà, on peut plus compter sur les gens ^^

Du coup bah pour ceux qui connaissent pas, Moriarty version BBC, incarné par Andrew Scott :
CA c'est du psychopathe de haut niveau Cool (à ne pas confondre avec sociopathe, attention ^^)

Un autre méchant classissime, Hans Landa de Inglourious Basterds !
Raffiné, polyglotte, sadique, intelligent, cultivé, nazi, un peu psychopathe sur les bords et incarné par Christoph Waltz notre-maître-et-dieu-à-tous, Landa reste LA référénce en terme de méchant, à la fois classe et répugnant. Tarantino affirme qu'Hans est le meilleur personnage qu'il ait inventé, et nom de Zeus il a raison *O*

Sinon le méchant qui m'a VRAIMENT ultra marquée pendant ma petite enfance, c'est la Mort dans Les aventures du Baron de Munchausen.
Ahah, mettez-vous à ma place, la première fois que j'ai vu ce film j'avais même pas deux ans What a Face Un grand merci à mon père de m'avoir traumatisée à vie What a Face
Ceci dit, les Aventures du Baron de Munchausen c'est vraiment MON film de chevet, comme je l'ai dis la première fois que je l'ai vu j'avais à peine deux ans et je l'ai regardé et le regarde encore actuellement deux ou trois fois par an, je m'en lasse vraiment jamais (même si maintenant je ne hurle plus quand la Mort apparaît... sisi je vous jure !!) ^^ C'est vraiment un super film avec une fin de malade, à voir absolument Very Happy

Allez, un petit dernier pour la route ^^

Krank (Daniel Emilfork) dans La Cité des Enfants Perdus
Purement inoubliable, en très grande partie grâce à Emilfork qui joue super bien et qui a vraiment la "gueule" et la voix de l'emploi. Krank n'est pas humain, il est le "chef-d'oeuvre" d'un scientifique fou. Malheureusement pour lui, son créateur s'est trompé dans ses formules et Krank est incapable de rêver ; du coup, il kidnappe des enfants pour leur "voler" leurs rêves.
Dans le principe Krank n'est pas foncièrement méchant comme personnage, c'est franchement à cause du scientifique qu'il s'est mis à mal agir et qu'il est devenu ce qu'il est. Ce que j'aime dans ce personnage, c'est plutôt la poésie de sa situation, l'idée que ne pas être capable de rêver le fait vieillir à une vitesse accélérée, et puis le fait qu'il vole des rêves pour ne pas mourir. C'est zoli tout plein Smile

_________________
<< T'es juste assez intelligent pour te rendre compte que tu l'es pas assez ; c'est déjà pas si mal. >>
~ J'aimerais pas crever un dimanche
Revenir en haut Aller en bas
R.Fas
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2062
Age : 21
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   Mar 11 Juin - 23:35

Les aventures du baron de Munchausen... Je l'ai vu quand j'étais petite, et je m'en souviens par éclairs. Mais il me semble que je l'avais trouvé très bizarre, que je l'avais regardé alors que j'étais fatiguée, du coup ça ressemblait plutôt à un rêve qu'à un film...
Mais je me souviens de la mort je crois. De là à me rappeler si elle me faisait peur...

Dans les méchants de séries, j'en ai deux ou trois pas mal

Zachary Quinto alias Sylar dans Heroes



Il est pas mal dans le genre, surtout au début en fait, par la suite il s'adoucit et en fait, par moment, il me fait plutôt pitié


Sue Sylvester dans Glee, qui peut parfois être tout simplement ignoble, mais vraiment quoi.



Mais elle a ses gentils moments

Et pour finir, un méchant de Chuck, que je vais mettre sous spoiler au cas où quelqu'un veuille un jour regarder puisque c'est un méchant caché

Spoiler:
 

Et voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Titanius
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 604
Age : 23
Localisation : Je suis cachééééééeeeee !!!
Date d'inscription : 20/09/2011

MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   Mer 12 Juin - 1:33

Que de vilaines trombines !

Pour ma part il y a :


-Le Joker ! (What else ?) Et sous toutes ses formes :

Films (1989 et 2008) : deux versions ayant chacune leurs attraits :



La fameuse série animée :



Ou plus récemment les jeux vidéos :





Dans la catégorie Gros Enc**** on peut aussi citer Cartman de South Park qu'on ne présente plus ...




Ensuite j'ai adoré Nox de la série Wakfu, il est tellement classe et à la fois tellement pathétique ...




Voilà ... j'en cherche d'autres ... (Désolée pour le peu d'infos mais il est tard là ...)
Revenir en haut Aller en bas
Louise-chan
Padawan
avatar

Féminin Nombre de messages : 1375
Age : 20
Localisation : Regarde au-delà de ce que tu vois, et tu me trouveras...
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   Mer 12 Juin - 17:27

Le Joker! *o*

Alice, mais, mais! Je croyais que c'était que les méchants qui nous faisaient peur moi! Evidemment, j'ai pensé à Moriarty mais comme c'est pas un méchant qui m'a traumatisé durant mon enfance, je l'ai pas mis.... Huhu...

Allez, un autre méchant qui m'a marquée alors, et le seul passage où il m'a traumatisé, quand il chante et qu'il fait "et mon torse velu fait ma célébritééééé" : 


Dé-gueu. Very Happy

AH! Je viens de me souvenir quelle méchante a traumatisé toute mon enfance : Maléfique, dans la Belle au Bois Dormant. Je vous jure, avec la musique, les yeux apparaissant soudainement dans la cheminée... Brrr. Je me cachais sous la couette.
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Cumulus
Energie volatile
avatar

Masculin Nombre de messages : 718
Age : 24
Localisation : Villa Cumulus, en banlieue d'Haven Ville
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   Sam 10 Sep - 1:39

* fait craquer ses doigts, brisant le silence de mort qui régnait dans cette vieille salle poussiéreuse *

Eh bien. Il semblerait que je sois malencontreusement passé outre ce sujet, ostensiblement taillé pour m'attirer ici. Vu l'âge du piège, je dirais qu'il n'y a plus aucun risque à m'y laisser prendre, pas vrai ?
- Dr. Cumulus, Famous Last Words

... Reprenons. Puisqu'il est ici question des méchants psychopathes, ou plus justement de sociopathes que, d'un point de vue extérieur, la majorité semble s'accorder à tenir pour "méchants", je ne puis pas parler ici d'Artémis, de Rogue, de Sherlock ou de tout autre personnage ambigu, pour ne pas dire ambivalent, que j'affectionne à l’accoutumée.

Excluons aussi les tarés du genre d'Ozymandias, Palpatine et Ras Al Ghul, qui sont tout à fait lucides vis-à-vis du mal qu'ils infligent mais le négligent, ou encore tout personnage historique adapté au cinéma, parce que vous ne voulez vraiment pas me lancer sur quelque sujet historique que ce soit.

Si l'on part du principe que les intelligences artificielles, les formes de vie pensantes non-humaines et autres monstres de foire ne réfléchissent pas comme des humains, et donc ne sont pas des sociopathes selon les critères de leur propre nature, bien qu'ils puissent en être selon les nôtres, on exclut aussi tout un pan des personnages dénué d'émotions qu'affectionne le 7e art.

Restent les personnages tels que le Joker, qui me serait venu à l'esprit en tout premier, mais est déjà cité, ou encore Moriarty, que j'ai également beaucoup apprécié, dont c'est également le cas. Vous comprendrez, vu ces arguments, que la liste que je m'apprête à dévoiler risque fort d'être cruellement réduite. Veuillez donc m'excuser de me contenter d'un seul post pour tous les énumérer, malgré ma volonté d'exhaustivité ;-)


    Like a Star @ heaven Hannibal Lecter
    Hannibal est à ma connaissance le personnage qui a créé le mythe du psychologue timbré, largement repris depuis, par Harley Quinn à titre d'exemple. Son calme parfait témoigne de sa sociopathie, tandis que ses activités cannibales laissent peu de doute sur sa ... couleur favorite. Entre autres. Je l'adore en particulier dans le Silence des Agneaux, campé par Anthony Hopkins, dont chaque sourire me renvoie désormais à sa célèbre muselière ; de là à en faire mon personnage fou préféré, il n'y à qu'un pas.

    Like a Star @ heaven V, dans V pour Vendetta
    Un choix provocateur que le mien, après avoir dit que je laisserais de côté tous les personnages aux attitudes ambiguës. Sauf que V est humain -du moins à la base -, qu'il a des problèmes d'empathie assez sérieux pour que tout le monde aie peur de sa seule présence, et que ses actes, si vertueux soient-ils, sont ceux d'un dangereux tueur en série. C'est ce qui fait tout le charme du personnage : il se bat comme un gentleman, laisse une rose à ses victimes, agit pour la justice ... Tout en étant une épave amnésique, dénué de toute retenue, instable et cruel.

    Like a Star @ heaven Saroumane
    Inutile de présenter le Seigneur des Anneaux, Christopher Lee et son rôle de mage dément ; en revanche, je saute sur l'occasion pour préciser ce que Peter Jackson a choisi de simplifier, un peu abusivement. Saroumane n'a jamais choisi de se soumettre à Sauron, mais a commis l'erreur impardonnable d'en venir à combattre le feu par le feu, dans son aveuglement, pour tenter de le vaincre. Le meilleur exemple fut d'utiliser des orcs pour soumettre les peuples humains, trop divisés, afin de les unir contre son ennemi ... voulant soumettre les peuples humains avec ses propres orcs. C'était un sage, qui a perdu la raison face à la menace indicible de l'Anneau, contrairement à Gandalf, qui a eu la force de le refuser. En sus, c'était le seul humain à jamais avoir siégé au Conseil Blanc, et un spécialiste des Anneaux de Pouvoir : autant de choix uniques qui lui ont accordé un rôle majeur, en bien comme en mal. Par opposition, Gandalf et Sauron sont des archétypes, destinés à s'opposer en une lutte stérile.

    Like a Star @ heaven Claude Frollo
    Je précise que je parle ici de la version de Disney du personnage de Victor Hugo, que je trouve très bien écrit : sans entrer dans les détails des dilemmes moraux qui déchirent l'homme, on remarquera sa personnalité tout en contrastes comme empreinte d'une grande profondeur. En effet, c'est un homme totalement dévolu à sa foi, se targuant d'être irréprochable, tandis qu'il commet les pires atrocités en tant qu'Inquisiteur ; c'est aussi un homme torturé entre son esprit, froid comme la pierre, et ses sentiments, capables d'embraser une ville entière ... au sens littéral. Si l'on ajoute à ça qu'il perd lentement pied en proie à ces conflits intérieurs, jusqu'à que que la folie ne l'emporte, on comprendra pourquoi je trouve fascinant de pousser son analyse très au delà de la portée théorique d'un dessin animé pour enfants.

    Like a Star @ heaven Opale Koboï
    Figurez-vous que comme nous sommes dans un forum sur Artémis Fowl, je me disais que ce serait bien de m'écarter un peu du sujet du cinéma pour en parler. Parce que, oui, dans la première moitié du T4, Colfer arrivait encore à donner à Opale une personnalité qui ne la relègue pas au rang de sale gosse gâtée, insupportable et puissante jusqu'à la caricature. Je me souviens encore d'avoir admiré son audace, lorsqu'il lui a fait torturer Holly et exécuter Root en quelques lignes à peine ... Quel formidable antagoniste elle aurait pu être, si son potentiel n'avait pas été gâché par une boite de truffes, une astuce technologique stupide et un duo de comic-reliefs totalement inutiles. Mais du coup, inutile d'en débattre ici, puisqu'il existe également un topic pour ça Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les méchants et psychopathes du cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les méchants et psychopathes du cinéma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méchants de cinéma et séries TV - Classement complet
» Les 101 plus grands méchants du cinéma !
» abc les méchants du cinéma, série, dessins animés.
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4
» ciné cure rare du vieil acteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre d'échanges d'Haven Ville :: Cinéma-
Sauter vers: